Confinement d’un journal intime

27 mars 2020 0 Par MaKaBou Macoumaille Drassé

Confinement d’un journal intime

11ème jour … Le pouvoir des Lettres Hébraïques

26/03/2020 Toulon 21H26

Je pensais pouvoir écrire tous les jours des heures et partager ainsi quotidiennement mes pensées les plus intimes avec chacun de vous et puis … Voilà maintenant 5 jours que je suis dans un état de béatitude. Béatitude, quelque peu dérangée par le relais incessant via les réseaux d’informations peu positives cependant, elle est là. Je me délectes de conversations avec mes amis se trouvant aux quatre coins du globe, avec qui je palabre des heures. Ils partages avec foi leur point de vue, proche du mien. Certain se font les rapporteurs de ce qui se passe à l’extérieur sur un point essentiellement ancestral. Car nous ne pouvons oublier cet axe. Et avec d’autres nous arrivons à rire aux éclats. Nous pratiquons l’art de tourner la situation en dérision comme nous savons si bien le faire aux Antilles. Tout est source de moqueries do moment ou cela nous permet de nous évader…

Néanmoins je n’ai pas fais que cela. Depuis quelques mois, je me suis reconnecté aux cartes hébraïques. Quand nous œuvrons pour le canal de la guérison de l’âme, comme c’est le cas de l’esprit que je suis, et que nous utilisons des supports, ou encore des catalyseurs d’énergies, ils se manifestent à nous. Et c’est souvent en lien avec la situation que nous avons besoin de comprendre . Ces fabuleux outils, se matérialise et finissent par se retrouver sur notre chemin Comme j’ai pu l’écrire précédemment j’ai été mise en contact avec les lettres hébraïques, il y a de cela des années . Nous cheminons ensemble cote à coté pour le meilleur et surtout pour ce que les âmes non éveillées pourraient voir comme le pire. Aujourd’hui, je ressens la justesse de partager une lecture autre. Celle qui me donne, la force de tenir cloitrer dans cet appartement depuis maintenant 11 jours sans m’y sentir emprisonné. L’expérience Covid 19 bouste mon besoin de me sentir libre et relié au vivant, à la nature . De ce fait j’ai été convulsivement poussée à créer un lieu emplie de ressource sur mon balcon. Une véritable case au fin fond de mon zion « natal » Le vert de mes plantes officialise la densité chlorophyllienne des forets des bois sacrés accompagnées d’un fond sonore immortalisé sur mon portable provenant d’un moment au bord de la rivière en juillet dernier en Martinique. Et c’est dans ce corps allongé que je me délecte de cet agencement totalement en accord avec qui je suis. Il n’y manque rien, tout y est de L’Arbre à Palabre, l’encens et les bougies.

Cet espace temporel est un véritable sas , un tunnel entre ciel et terre que je partage avec mon monde lors de nos échanges. Durant ces cinq jours, j’ai voyagé aux quatre coins du monde au travers de très longues et belle palabres.

Les nuits y sont fraiches sous ma case mais cependant délectables… L’air y ai pures et enivrantes, je ne saurais ne pas y être attirée. C’est dans cet univers que je suis posée pour écrire et surtout me connecter. Maintenant nous savons tous ce que veut dire le mon connecté, en tout cas je le souhaite vivement. Cependant au cas ou, je vais prendre le temps de te donner ma définition de connecter. Etre connecté, c’est l’action de se relier à son âme de lumière afin de pouvoir retourner à la Source . Source que nous avons quitté pour expérimenter la vie humaine. C’est ce choix incarnation qui nous entraine dans les mondes de la culpabilité, du besoin de reconnaissance . Nous nous sentons seul, perdu, dans cette matrice. Lors des accompagnement je donnes souvent cette image pour que les personnes puissent comprendre.

Disons que nous sommes tous des antennes, plus ou moins dans un axe horizontale dû au poids de l’interprétation des expériences que nous vivons. Lorsque nous nous connectons à notre âme de lumière nous finissons par nous redresser complétement pour capter les informations et les transmettre selon notre canal.

A mon époque nous avions la majorité à 21 ans … Voyons, je t’en prie ne fais pas cette tête oui à 21 ans … Lorsqu’ aujourd’hui elle est à 18 ans ce qui veux dire que l’oligarchie en place à estimée juste de soustraire 3 ans de ce compte à rebours si précieux…

18 ans la vie est belle , nous nous sentons libre, fort, mature, indépendant totalement prêt à affronter le Monde. Nous nous voyons riche au volant de la plus belle berling ( perso je me voyais conduire une Lamborguini Countach Rouge)L’humain à fait de la vie une funeste mascarade . Ce qui à la base est censé être un parcours de santé, de joie, et de pétillance, n’est autre que tromperie, colère, misère stress et dépendance.

La majorité à 18 ans …Mais qui est 18? Que représente ce chiffre selon ma lecture ?

Les Lettres Hébraiques TSSADE 18″ L’ANDROGYNE « 

Toutes les cartes sont merveilleuses, et nous offrent un exquis nectar de sagesse. Cependant celle-ci nous parle des profondeurs de qui nous sommes. Elle nous annonce une grande réconciliation et nous demande de comprendre la Justice derrière une apparence d’injustice. Elle est le caducée qui remonte le long de notre axe. Elle représente la sève de l’arbre qui ne demande qu’a vivifier chaque aspect, des racines au feuillage afin de jouir de la magnificence de la réunification entre Terre et Ciel.